Porter un béret, l’art de vivre à la française

De passage en France, un jeune touriste américain nous a contacté à la rédaction avec une question très précise : est-ce bien vu de porter un béret ? Le type porte le béret depuis des années, ce n’est pas pour « envoyer du lourd » ou « pécho de la meuf' ». Il s’agit pour lui de savoir s’il aura l’air d’un gros touriste ou pas. Enquête.

En France, pays du béret, il demeure quelques grandes maisons qui continuent de fabriquer de manière artisanale des bérets de qualité. L’une d’elle est par exemple la maison Laulhère. Située au pied des Pyrénées elle fabrique des bérets, à la main, depuis 1840.

Au-dela de l’aspect tout à fait charmant du béret, il s’agit d’un héritage culturel inestimable en France comme à l’étranger ! Nous vous invitons à consulter le site de Laulhère pour en découvrir plus sur l’histoire du béret.

Pour revenir à la question de notre ami :

Est-ce bien vu de porter le béret ?

Et bien mon cher ami, la seule chose pour pourrait te faire peur, c’est d’avoir l’air un peu rétro.
Je porte des bérets, certains de mes collègues portent des bérets, je croise des gens dans la rue qui portent des bérets. Bien-sûr à Bruxelles, je croise beaucoup plus de monde dans la journée qu’au fond de la Meuse et donc potentiellement plus de porteurs de bérets.

Il y a plusieurs styles de bérets, à chacun sa préférence

Le béret à la Che Guevara ou « j’ai une galette sur la tête »
Ce type de béret est souvent porté autour des écoles d’art.

beret che guevara

Le béret basque
Plutôt rare, avec une petite pointe sur le dessus.

béret basque

Le béret casquette
Le plus commun, porté par la plupart des winner.

casquette béret

Les bérets recommandés par La Gériatrie

Vous désirez acheter un béret ? Bien ! En voici quelques-uns sélectionnés par la rédaction de votre gazette.
Pour l’acheter, cliquez sur une image et vous serez redirigé sur Amazon.





Voir tous les autres bérets

Nini la gériatrie

Papy depuis son enfance, le gros Nini est chargé des rubriques Sport et Lifestyle pour la gazette La Gériatrie.
Il aime pantoufler, la charcuterie, sa femme, ses poules et ses deux chats.

Partager sur les internets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *