Raquettes ou raclettes ?

Choisir c’est renoncer ! En pèlerinage dans les Vosges ce week-end , c’est avec grand plaisir que je partage avec vous ce séjour placé sous le signe du sport et de la bouffe.

Le sport dans les Vosges : La randonnée en raquettes

Arrivé le vendredi tôt (pour bien pourrir ceux qui doivent aller travailler), je me suis rendu à l’office du tourisme du patelin où est situé mon hôtel.

Bien-sur, j’ai attendu l’ouverture de l’office, ce qui m’a permis de lâché une petite remarque désobligeante à la dame de la réception : « Ah, c’est à cette heure-ci que vous ouvrez ». Le ton était donné.

Après avoir posé d’innombrables questions inutiles, j’ai quitté l’office du tourisme direction les pistes où j’ai été louer une belle paire de raquettes.

Il est plus agréable de marcher dans la neige en raclettes, surtout avec mon poids. Je ne m’enfonce plus jusqu’à la taille dans la neige.

Le parcours au ballon d’Alsace fût tout à fait délicieux, avec quelques nuages et de belles éclaircies. Ce qui ne m’a pas empêché de pourrir certains enfants que j’ai jugé trop rapides ou imprudents. Ils ont toute la vie devant eux, alors que la mienne est presque terminée.

Après 3.5 km, j’avais eu ma dose. Il était temps de me restaurer ! Bien-sûr, dans les restaurants d’altitude il faut réserver : chose que je n’avais pas faite.

J’ai donc menti en précisant à la jeune serveuse qu’une table avait été réservée à mon nom par un de ses collègues, que c’était un scandale, que je venais de loin, que j’avais mal aux pieds….bref, elle m’a trouvé une table et j’ai donc bien pourri un jeune couple qui arriva après moi et qui ne trouva pas de table malgré leur réservation.

Je suis un horrible type.

J’ai pris le plat du jour : du bœuf aux spätzle avec des légumes avec une carafe d’eau (oui, en France la carafe d’eau est gratuite). En bon radin, je n’ai pas laissé le moindre pourboire, malgré une nourriture et un service impeccable.

Retour à l’hôtel : il est temps pour moi d’aller à la piscine et de monopoliser le jacuzzi. Pas question de laisser de la place aux autres, ils n’ont qu’à attendre.

Activité de vieux oblige, j’ai été visiter un atelier de poteries.

Ce soir, ce sera raclette au restaurant. A suivre !

Nini la gériatrie

Papy depuis son enfance, le gros Nini est chargé des rubriques Sport et Lifestyle pour la gazette La Gériatrie.
Il aime pantoufler, la charcuterie, sa femme, ses poules et ses deux chats.

Partager sur les internets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *